1. Accueil
  2. /
  3. Projets
  4. /
  5. La Ruche en Murier - 22 logements collectifs, 10 maisons individuelles, commerces et services

La Ruche en Murier – 22 logements collectifs, 10 maisons individuelles, commerces et services

Lieu
Lachapelle-Sous-Aubenas (07200)
Maîtrise d’ouvrage
Privée
Architecte mandataire
B.L.A.C Architectes & Associés
Programme
22 logements collectifs 10 maisons individuelles Commerces et services
Surface
3050m²
Calendrier
PC déposé en 2021
  • Cohabitation des programmes et des usagers
  • Sobriété et frugalité des dispositifs architecturaux
  • Posture de bon sens vis-à-vis d’un territoire et de ses ressources

Le projet concerne la réalisation d’une opération immobilière qui comprend 22 logements collectifs et 10 maisons individuelles, accompagnées de locaux commerciaux et de services.

Par la mise en place d’un mail piéton et paysager, le projet se positionne comme une continuité urbaine entre le centre du village historique et l’entrée de la ville. Le cœur d’îlot est protégé par les bâtiments dont la morphologie et l’implantation génèrent un front bâti le long de la départementale D104. Des porosités favorisent les vues vers le grand paysage et se transforment, dans les étages, en terrasses pour les logements. Ces espaces extérieurs non-chauffés constituent les séquences d’entrée pour les appartements qui sont tous traversants.

A l’abri de la D104, les maisons disposent de façades généreuses et orientées Sud-Est afin de maximiser l’ensoleillement de pleine journée. Les toitures mono-pentes en bacs acier s’intègrent au paysage environnant tout en faisant écho à l’histoire et au langage de l’architecture vernaculaire agricole de la commune. 

Les eaux pluviales sont gérées par des aménagements paysagers (noue pluviale, canal et fossé) qui structurent l’ensemble de la parcelle. En complément de ces aménagements le site est planté d’essence végétales locales et séculaires afin de conforter une biodiversité et de susciter la curiosité pour les générations de demain. 

L’ensemble des logements respectent la RT2012 (étiquette A). Cette performance énergétique des logements est acquise sans dispositions constructives particulières ou sophistiqués mais par une démarche de conception globale bioclimatique forte : orientation des bâtiments, circulations extérieures, compacité des formes architecturales, etc. Ce parti-pris rejoint la démarche globale de conception du projet interrogeant le « bon sens paysan » et les manières d’habiter un territoire avec ses qualités et les ressources disponibles.